L’exécution, le grand oubli des start-up innovantes

9/11/2018

Quand il s’agit de booster l’innovation en entreprise, le pitch est utile, le business plan essentiel… mais l’exécution, elle, est capitale ! Trop souvent négligée par les porteurs de projets, la concrétisation de l’idée est pourtant l’une des clés du succès. Gilles Assollant, pdt d’INSA angels.

L’exécution, une étape souvent négligée par les start-up
Oublier d’exécuter, c’est comme faire de belles promesses sans les tenir. Si cela semble évident sur le papier (ou sur l’écran), il s’agit pourtant de la principale erreur des porteurs de projet. En cause ? « Souvent le manque d’expérience », explique Gilles Assollant : « On a tendance à croire, à tort, qu’il suffit d’avoir une bonne idée pour réussir ! »

Le hic ? Un business plan vaut peu sans concrétisation : allez donc convaincre un investisseur à coups d’hypothèses d’exploitation non réalisées, de prévisions non confirmées et de gestion insuffisante. Ajoutez à l’équation une mauvaise gestion du temps par des entrepreneurs débordés et / ou mal organisés… vous obtenez le cocktail perdant de l’innovation !

L’importance de l’exécution pour l’innovation d’une entreprise
Par exécuter, on entend concrétiser, quel que soit le sujet. En clair, projeter une idée dans la réalité – car, aussi exceptionnelle soit-elle, l’idée seule ne vaut rien. « L’alignement d’un certain nombre de paramètres crée la réussite », confirme Gilles Assollant. « Il faut projeter une offre pertinente, trouver et garder les clients, gérer les recettes et gérer une entreprise au quotidien… » Autant vous dire que l’idée n’est qu’un préliminaire !

Concrétiser, pour une start-up, implique de se poser les bonnes questions à chaque étape, depuis le type d’équipe à mettre en place jusqu’à la façon de fédérer les compétences… Tout cela en adaptant les réponses aux hauts vertigineux et bas abyssaux typiques d’une start-up.
« L’une des clés du succès est la capacité de l’entreprise à pivoter pour se mettre en configuration de réussite dans un contexte qui évolue sans cesse ! »

Comment allier exécution et innovation ?
La première astuce à connaître est de prendre le temps de mûrir son projet, ce qui peut s’avérer vraiment complexe dans l’univers – qui va à cent à l’heure – des start-up. Il faut ensuite bien gérer le temps, le projet et les démarches. Dans les deux cas, la meilleure solution se résume en un mot :l’accompagnement !

Actionnaires, business angels, comptables, banquiers, conseillers, coachs… Un réseau interconnecté d’experts constitue souvent le coup de pouce le plus efficace pour garder un projet innovant sur les rails. À condition qu’un accompagnant ne se substitue jamais aux leaders du projet, évidemment. « L’exécution est toujours entre les mains du dirigeant », rappelle Gilles Assollant. « Il doit savoir à la fois écouter et s’entourer pour staffer ses compétences en fonction de ses objectifs stratégiques. » Impossible ? Pas avec le bon réseau !

Si l’innovation est l’essence de l’entreprise, l’exécution en est le moteur. Oubliez de concrétiser vos idées et la machine calera au premier nid-de-poule – la route d’une start-up en est semée ! Afin de franchir les écueils sans (trop de) heurts, n’avancez pas en solo. De nombreux acteurs peuvent vous accompagner sur la voie entrepreneuriale pour vous rapprocher de la ligne d’arrivée !

www.cicplacedelinnovation.com

Copyright : CIC Place de l’Innovation.